Un croisement de rue, un banc, une boite aux lettres et des passants. Autant de situations propices aux rencontres, échanges, moments d’amour, de séparations… Un spectacle de rue sur les sentiments et la rencontre.

UNIVERS

La ville porte la mémoire de nos vies. Nos amours s’y font et s’y défont, au rythme de l’architecture.  Ici, habite celle que j’aime et je vais lui rendre visite. Là, j’ai vécu avec celui que j’aimais, nous avions changé les volets. Dans la rue, nous sommes pleins de l’autre vers qui l’on tend ou que l’on quitte. Mais la rue, c’est aussi l’espace de l’imprévu. Peut-on se retrouver plus nu sur le trottoir qu’en apprenant au téléphone que l’autre nous quitte à l’instant ? Et combien de femmes ou d’hommes de notre vie, croisons-nous sans le savoir ? Chacun de nous est porteur d’un fragment de cette pensée urbaine, faite de souvenirs et de fantasmes.

ENJEUX

L’objectif est d’étudier ce qui crée la rencontre amoureuse, ce qui lie ou délie deux destinées, à travers la mise en évidence d’une sémantique urbaine. Plus simplement, les rues ont des oreilles et gardent en mémoire la trace des mots qui lui ont été confiés. Face à ces précieux « Vestiges de l’amour », il convient de procéder à une véritable archéologie de l’amour.


Fiche technique